Ernst F. Schumacher

Prix Européen de l’Essai Charles Veillon 1976, pour
Small is Beautiful, London, Blond & Briggs, 1973

 

Ernst Friedrich SchumacherNé à Bonn en 1911, dans une famille d'enseignants, Ernst Friedrich Schumacher a été très tôt exposé à la vie internationale. À la fin de ses études secondaires à Berlin, il part pour Oxford, puis pour New York, étudier l'économie et les sciences politiques. En 1934, de retour en Allemagne, il travaille dans la banque et le commerce.

En 1937, il décide de quitter son pays d'origine et de s'établir à Londres où il poursuit une carrière dans la finance jusqu'à la guerre. Après un court internement, il se retrouve ouvrier agricole dans les Midlands.

En 1943, Schumacher publie une étude sur le "clearing multilatéral"; notée par Keynes, elle est reprise sous forme d'un livre blanc intitulé Plan pour une union internationale de clearing et son auteur entre à l'Institut de statistiques de l'Université d'Oxford; de là, il collabore aussi bien avec des hommes politiques, tel Beveridge, qu'avec de grands organes de presse, tels le Times, l'Economist et l'Observer.

À la fin de la guerre, Schumacher devient conseiller économique de la Commission de Contrôle établie en zone anglaise en Allemagne; en 1950, il entre dans les charbonnages britanniques, toujours en qualité de conseiller économique. C'est là qu'il poursuit l'essentiel de sa carrière, devenant directeur du département statistique en 1963, puis responsable de la planification à partir de 1967.

En 1955, Schumacher est détaché auprès du premier ministre de Birmanie, en 1962, auprès de la commission de Planification indienne pour conseiller les responsables du développement économique de ces pays.

Son expérience très diverse des aspects multiples de l'économie – dans les pays pauvres et les pays industrialisés, dans les finances, le commerce aussi bien que dans l'agriculture et les mines – tout comme sa carrière anglaise à partir d'origines allemandes, lui ont permis de relativiser bien des vérités, tenues pour des évidences, et de forger de nouveaux concepts appelant une refonte pragmatique de nos sociétés.

Théoricien (voir ses nombreux articles, essais et conférences), Schumacher est d'abord homme d'action (comme le prouvent ses responsabilités industrielles); c'est pourquoi il crée en 1966 le Groupe de Développement d'une Technologie intermédiaire, société de recherche basée à Londres qui s'efforce de trouver des solutions humaines aux problèmes sociaux et écologiques du monde contemporain. Schumacher, s'il croit en une société alternative, se donne les moyens de la construire.

Small is Beautiful est une suite d'essais possédant la même qualité: l'auteur présente des idées neuves, avec une telle simplicité que l'action devient évidente. C'est cette qualité d'écriture, moteur du changement, que la Fondation Veillon a voulu particulièrement souligner en couronnant cette année cet ouvrage qui, depuis sa parution anglaise, s'est gagné peu à peu les milieux les plus divers.

Publié par la Fondation Veillon le 01 mars 1976